Aujourd’hui, comment mes amis sont tous devenus virologues?

La légende raconte que c’était pour la première fois de leur vie que ces enfants voyaient le soleil. C’était un matin de mars 2020 dans une école élémentaire de la province Wuhan. Ce matin, il ne faisait pas très chaud mais le ciel était bleu, un bleu inédit pour ces enfants. Après plusieurs semaines de confinement, ils ont été autorisés à retourner à l’école. Pendant plusieurs semaines, les villes de cette province chinoise ressemblaient à des décors d’un mauvais film d’horreur. La vie reprend son cours tout doucement. À cause de COVID-19, les vies de millions de personnes furent bouleversées.

Au même moment, en France, le printemps arrivant, les chemises se font légères, les jupes se raccourcissent et les shorts sont au rendez-vous. On se retrouve dans les parcs, on fait des barbecues, on retrouve les amis, on joue au foot et à la pétanque. Quelques heures plus tôt, le gouvernement France décidait de fermer toutes les écoles, crèches et universités dans le but de limiter la propagation du virus. Une dérogation sera accordée aux parents pour rester à la maison avec les enfants de moins 16 ans pour assurer les cours à la maison. Bienvenue dans le monde libre ! Liberté, Égalité, Fait ce qu’il te plait! On a le droit de faire ce qu’on veut, surtout de contester l’autorité. Les mesures de prévention seront renforcées mais rien à faire. Dans la tête du français moyen, le confinement, c’est pour les autres. Deux jours plus tard, le président de la République française déclare que son peuple est en guerre.

Il est difficile en ce moment d’échapper aux infos COVID-19, même pour les plus ermites d’entre nous. On nous martèle sans arrêt les chiffres, et on s’y perd. Le nombre de morts perd toute signification. Il ne faut pas croire ces chiffres car ce sont justement, que des chiffres. Un homme de 23 ans est hospitalisé suite à un accident de trottinette. Il ne survivra pas ses blessures mais une analyse à son entrée à l’hôpital montra qu’il était positif au COVID-19. Dans quelle case statistique tombera-t-il ? Le moment n’est pas aux accusations.

Ce virus est nouveau, donc il fait donc peur et quand on a peur, on perd ses moyens. Cela explique-t-il le fait que le papier toilette fut la première priorité de certains peuples ? Comment montrer la “science” à des gens qui pensent encore que la terre est plate ? Pour ne pas tomber dans le chaos, les dirigeants politiques sont obligés de mentir, car il en va de la survie des peuples. Les politiques prennent la parole car les scientifiques n’auront pas les mots justes, ils font justes leur boulot. Il faut plusieurs années pour comprendre la biologie d’un virus et mettre au point un bon vaccin. Le cocktail miracle n’existe pas et s’il y en avait un, ne pensez-vous pas qu’une boite pharmaceutique l’aurait déjà breveté ?

Dans ce monde de la génération “Instagram”, Influenceur tu seras ! Tu dois faire le buzz et avoir des followers par millions. Certaines de plus brillantes têtes sont tombées dans le piège pour se retrouver dans un univers où la pire incarnation de la bêtise humaine règne en roi.

Quand un prix Nobel n’a pas l’humilité de dire “je ne sais pas”, les paroles qui s’en suivent frôlent le ridicule. Avez-vous l’impression que vos amis sont tout d’un coup devenus spécialistes en virus, ou médecins, ou statisticiens, épidémiologistes ? Chacun pense détenir la vérité. Ce qui me fait peur dans tout ça, c’est que même dans mon entourage scientifique, l’émotion a pris le pas sur la raison.

Stay humble, stay safe!

Pendant que vous êtes là, venez courrir avec nous ou faites nous courrir.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s